Le Proscenium
Bonjour,

Bienvenue sur le forum du site Le Proscenium.
Pour pouvoir poster des messages dans le forum, vous devez vous identifier si vous avez déjà un compte ou en créer un.
Merci.

Affaire Martinez-Veisselier

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Sam 17 Sep 2011 - 16:34

Je suis profondément choquée affraid par ce qui est arrivé à Jean-Pierre Martinez!

Découvrir qu'un autre s'attribue la paternité d'une de ses oeuvres sans le moindre scrupule, et récolte au passage des lauriers qu'il ne mérite pas, c'est d'une violence inouïe!

Je suis assez étonnée aussi que Monsieur Martinez soit le seul à communiquer sur ce plagiat honteux.

En effet, lorsque vous cherchez "Attention au départ" de Patrick Veisselier sur Google, vous n'avez aucun communiqué de presse mentionnant le fait.

Les futures programmations de ce spectacle sont toujours en ligne, même si elles sont suivies de la mention "annulé" (sans en donner la raison d'ailleurs), et vous pouvez y lire des critiques qui encensent le plagiaire.

En gros, Monsieur Veisselier continue à se faire de la pub sur le dos de Monsieur Martinez!

Il me semble que, dans ces cas-là, tout ce qui concerne l'existence de ce spectacle devrait être supprimé, ou du moins suivi d'un rectificatif rendant la paternité de cette pièce au véritable auteur?

Je suis sûrement très naïve, mais j'ai du mal à comprendre qu'un auteur puisse faire subir ça à un des ses collègues.

En tous les cas, je suis ravie que Jean-Pierre Martinez obtienne gain de cause car j'imagine qu'il a dû passer par de sales moments en découvrant la supercherie, et les démarches auprès des tribunaux sont rarement une partie de plaisir!

Donc, exit "Attention au départ" et longue vie à "Eurostar"! cheers

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Merci pour votre soutien

Message  martinezjp le Mer 21 Sep 2011 - 9:42

Bonjour Isabelle, je me suis permis de partager votre message sur ma page facebook. Si vous y voyez le moindre inconvénient, je supprimerai aussitôt cette référence. En effet, je suis également choqué du fait que ce jugement en ma faveur n'implique pas la suppression ou correction de ces publicités mensongères pour le fraudeur. Mais il y a aussi bien d'autres sujets d'étonnement et de révolte, notamment pour ce qui est du rôle de la SACD dans cette affaire, pour l'instant pour le moins sa totale inaction. Je m'attaque à présent à ce volet de l'affaire. Et j'aurais là aussi besoin de tous vos soutien. Sachez aussi que si le fraudeur a été condamné, il n'a pour l'heure rien payé. Alors que j'ai moi-même dû engager des sommes importantes pour obtenir la seule reconnaissance de mes droits sur ce texte. Cordialement, Jean-Pierre

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Mer 21 Sep 2011 - 12:59

Aucun souci pour que mon message apparaisse sur votre page facebook, j'assume pleinement ce que j'ai écrit.
Il me semble que, dans un cas pareil, tous les auteurs devraient se sentir concernés et se montrer solidaires.
Et si cela peut aider à faire bouger les choses, tant mieux!

Il est également scandaleux que la SACD ne réagisse pas, et que vous ayez dû engager seul cette procédure à vos frais. Là, je tombe de haut!

Avec ma petite expérience d'auteur, j'avais déjà eu l'occasion de remarquer que cet organisme n'assumait pas toujours son rôle.
Si certaines troupes jouent sans avoir déclaré, c'est à nous, auteurs, de le signaler. Comme il n'y a qu'un correspondant par département, on peut à la rigueur, comprendre qu'il ne puisse pas surveiller toutes les troupes, mais il faut parfois relancer certains correspondants plusieurs fois avant qu'ils ne se décident à intervenir.

Il est évident qu'il y a un vrai disfonctionnement à ce niveau-là. Quel intérêt avons-nous à cotiser si la SACD ne fait pas ce pour quoi elle est payée: protéger les droits des auteurs?

Et là, je me pose parfois la question: "y-a t-il deux poids deux mesures? Accorde-t-on plus d'attention aux auteurs les plus "médiatisés" et traite t-on les autres comme quantité négligeable?" ou "s'agit-il simplement d'un problème d'organisation et de personnel trop peu nombreux ?"

J'invite tous les auteurs de ce site à soutenir Jean-Pierre Martinez dans son combat, d'une part parce que ce genre d'injustice me révolte, et d'autre part, parce qu'en se battant pour défendre ses droits, c'est aussi les nôtres qu'il défend.

Dites-nous simplement, Jean-Pierre, de quelle façon nous pouvons vous être utiles? (enfin, pour l'instant, ça n'engage que moi, mais je suis sûre que d'autres auteurs vont se manifester) Very Happy

Bien cordialement.

Isabelle.

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

SACD

Message  martinezjp le Mer 21 Sep 2011 - 13:06

Je vois que vous connaissez vous aussi la SACD... Il y aurait beaucoup à en dire. Je fais partie des auteurs joués régulièrement en amateur et en professionnel, et je peux vous dire que les dysfonctionnements ne sont que démultipliés. J'ai donc décidé, sur la base de cette affaire emblématique, de monter au créneau également face à cet organisme. Si vous souhaitez être au courant des développement de ce dossier, je vous propose de suivre ma page facebook. Je pense en effet que le moment est venu de se mobiliser...

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Mer 21 Sep 2011 - 17:04

Bon sang mais c'est bien sûr! "dysfonctionnement "prend un "y" comme dyslexique et Dysney (non, mauvais exemple Disney!) Honte sur moi et catagloups! j'ai fait une grosse fôte de n'ortograffe... Embarassed (Dire que j'enquiquine mes enfants avec l'orthographe!)

Donc, si je comprends bien, plus on est joué, plus les dysfonctionnements (ce coup-ci, j'ai réussi! Very Happy ) de la SACD sont nombreux, remarquez, c'est logique!...Pas très réjouissant comme perspective...

Effectivement, il est grand temps de se mobiliser.

Je m'en vais donc de ce pas faire un tour sur votre page facebook, en passant par le compte d'une de mes filles car, perso, je ne suis pas inscrite sur ce site.

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  martinezjp le Mer 21 Sep 2011 - 17:09

Pas de compte facebook ? Mince, alors à qui donc ai-je fait une demande d'amitié...? Une certaine Isabelle Scapin Oheix. Bref, je viens d'annuler la demande.

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Mer 21 Sep 2011 - 17:29

J'aime beaucoup le personnage de Scapin, mais non, ce n'est pas moi!
Et puis, des Isabelle Oheix, il y en a à la pelle dans ma région!

Je crois que je vais finir par m'y inscrire sur ce fichu site, pratiquement tout mon entourage y est.
Mais bon, comme je suis un peu tête de mule sur les bords, jusqu'ici je faisais de la résistance!

Bref, je vais me laisser encore quelques jours de réflexion...Il faut déjà que je comprenne comment ça marche, et...c'est pas gagné! Very Happy

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  martinezjp le Mer 21 Sep 2011 - 17:34

À bientôt sur facebook, alors ! C'est vrai que c'est pratique...

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Sylvain Brison le Mer 21 Sep 2011 - 21:30

J'ai lu avec intérêt aussi la mésaventure de Jean-Pierre... Quel mépris de la part de certains artistes de prendre des textes et de se les approprier ! Quel gâchis, quel dommage. Cela aurait pu, cela aurait dû au contraire donner lieu à une belle rencontre entre un auteur et un artiste, à une belle aventure... Ça me rappelle ce qu'aurait vécu Rémi Gaillard avec certaines stars en manque d'inspiration du petit écran.

Bref... Je crois que Jean-Pierre a besoin de notre soutien effectivement pour secouer un peu la SACD. C'est une association... N'y-a-t-il pas moyen de mettre à l'ordre du jour d'un de ses conseils le problème de Jean-Pierre ? Avez-vous jeté un œil sur ses statuts ou son règlement intérieur ?

Pour Facebook ce sera sans moi, je me suis désinscrit de ce "machin". Si vous voulez faire un peu de com' il reste la page Wikipedia de notre plagiaire. Une décision de justice n'est pas de la diffamation pour information Wink Enfin, attention tout de même je crois qu'en l'affaire il est question de contrefaçon et non de plagiat, autant respecter à la lettre le vocabulaire sait-on jamais...

Sylvain

Sylvain Brison

Messages : 53
Date d'inscription : 09/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  martinezjp le Mer 21 Sep 2011 - 21:41

Merci de ton soutien, Sylvain. Tu as bien décrit ce gâchis... En effet, il s'git de contrefaçon. Quant à la SACD, je crois aussi qu'elle doit être secouer. Je m'y emploie. Il n'est pas possible de recevoir un tel mépris d'un organisme supposé défendre le droit d'auteur. Pour Facebook, je connais les travers, mais dans un cas comme celui-là, justement, cela peut faciliter la communication et la mobilisation. Il y a des précédents... Mais je ne fais pas de prosélytisme. Moi-même, je n'ai pas de téléphone portable...

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Eric Beauvillain le Jeu 22 Sep 2011 - 14:12

Je ne peux qu'ajouter mon soutien à celui des autres pour que tu saches que tu n'es pas seul et qu'on est - à mon avis nombreux - dans ton ombre à vivre cette triste et incompréhensible aventure (la page du sieur Vesselier semblant laisser entendre qu'il est capable de faire quelque chose de lui-même (ou alors de faire douter sur l'origine de ses autres spectacles (bref, ne polémiquons pas...)).

De là, on je me pose plusieurs questions...

Une : comment t'aider ? Je suis bien allé sur quelques sites pour commenter "A noter : Les représentations de cette pièce ont été interdites par référé du 1er septembre 2011 pour cause de contrefaçon de la pièce Eurostar de Jean-Pierre Martinez." mais entre ceux où on ne peut pas écrire, ceux où il faut s'inscrire, ceux.... la tâche est ardue !!! Que faire de plus ?

Deux : comment espères-tu "ébranler" la SACD à toi tout seul ? Non pas que je doute de tes capacités mais David a quand même eu un sacré coup de bol face à Goliath... Ne serait-il pas envisageable de se mettre à plusieurs, à nombreux ? Et question subsidiaire, qu'ont fait les EAT ? Eux qui sont là pour "défendre" les auteurs (enfin, je crois, ça fait tellement longtemps que je n'ai pas eu de leurs nouvelles...) ne devraient-ils pas monter au créneau ???

Trois : tu dis que la SACD a été particulièrement passive... Histoire que je me fasse une idée claire, pourrais-tu développer ce point ? Ils arguent en effet d'un service juridique mais quid ? Tu leur as demandé de l'aide ? Ont-ils refusé ? Fait traîner ? Leur service sert-il à quelque chose ?

Quatre : que proposer ? Je suis d'accord pour dire qu'il y a des "dysfonctionnements" (bien sûr, Obélix, que je l'aurais mis tout seul le "y" Very Happy ). Je suis d'accord pour dire que certains délégués sont un poil mou - mais également pour dire que d'autres sont particulièrement efficaces, nuançons sans cracher dans la soupe. Je suis également d'accord pour reconnaître qu'ils peuvent manquer de moyens (un délégué par département qui s'occupe souvent aussi de la SACEM pour lire les journaux, traquer, débusquer, ce n'est pas simple...) - et d'ailleurs la partie audiovisuelle se plaindrait qu'on la "ponctionne" ou je ne sais quoi parce que la SACD serait déficitaire...

(toujours quatre mais je fais un saut de ligne pour aérer) Maintenant, je suis contre me plaindre de ce qui ne va pas sans proposer mieux. Alors quid ? Que faire ? Perso, s'ils ne m'envoyaient les relevés que par mail, si ça peut leur faire économiser des sous, ça me va, mais après ? Il serait intéressant de lister les soucis exactement et proposer des idées de solution...

Cinq : pourrais-tu me dire comment tu as trouvé que ta pièce avait été "contrefaçonnée" ? Le hasard ? Une recherche attentive ? C'est terriblement difficile de trouver que sa pièce a été détournée quand titre et auteur ont été changé !!! Pour ma part (et d'autres auteurs du site l'ont déjà fait), la seule chose que je puisse faire est d'être attentif aux troupes qui jouent par chez moi. Il m'est ainsi arrivé d'écrire à un auteur pour lui dire que son texte était joué dans le coin... Le souci, c'est que pour se permettre ça, il faut connaître un peu l'auteur (je me vois moyen envoyer un mail à des gens que je ne connais pas du tout, ça fait un peu "je me mêle de tout" (comment ça, de toute façon, je me mêle de tout ??)), savoir qu'il existe... Et surtout, connaître les pièces de ses camarades auteurs : j'aurais vu cette pièce, jamais je n'aurais pu te prévenir !!! (tiens, d'ailleurs, ThéoThéâtre a joué Vendredi 13 il y a quelques mois - mais vu qu'Anna communique bien, je pense que tu le sais...).

Bref, ça y est, mon message est devenu long... Toujours est-il que si tu as une idée de la façon dont on peut te soutenir, je suis preneur !


Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 110
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

SACD

Message  martinezjp le Jeu 22 Sep 2011 - 15:29

Ça fait beaucoup de choses auxquelles répondre... Maintenant, je ne vais pas me plaindre, bien au contraire, d'ouvrir un débat, puisque tel est mon propos. Je te remercie donc, Éric, de ton soutien. Surtout, je pense qu’il est important pour tous les auteurs que des gens comme toi s’intéressent à cette affaire emblématique. Je ne sais simplement pas par où commencer. Il y a tant à dire. Je vais essayer de t’apporter une réponse globale. Pour ce qui est de cracher dans la soupe face à une association (la SACD) qui serait dépourvue de moyens et qui ferait de son mieux pour rendre à des auteurs ingrats un service bénévoles, il convient de rétablir les choses : la SACD perçoit chaque années 250 millions d’euros en droits d’auteurs, sur lesquels elle prélève entre dix et douze pour cents. Elle est d’ailleurs installée dans deux hôtels particuliers à Paris, et le salaire de son directeur, qui un temps fit scandale, est d’environ 150.000 euros par an. Je pense donc que nous, modestes auteurs, pouvons attendre de la SACD un service efficace en ce qui concerne la perception de nos droits, et sommes en droit d’émettre des réclamations lorsque ce n’est pas le cas. C’est nous qui payons tous ces gens. Pour ce qui est des EAT, ils vivent des subventions que leur accorde la SACD. Cela devrait t’aider à évaluer leur degré d’indépendance. Si ce n’est pas le cas, il te suffira de savoir que le lien que j’avais posté sur leur mur facebook pour éclairé les auteurs sur cette affaire à tout simplement été supprimé par les EAT. Pour faire bouger la SACD, qui ne se préoccupe plus que de préserver ses propres intérêts institutionnels, il n’y a pas mille façon : la voie judiciaire et la voie médiatique. Les deux conjointement si possible. Pour ce qui est de la voie médiatique, la seule dont je peux te parler aujourd’hui, j’entends une mobilisation générale pour faire pression sur la SACD afin que, au-delà de cette affaire emblématique qui pourrait quand même servir de bélier pour entrer dans cette place forte, nous obtenions de cet organisme qu’il en revienne à privilégier sa mission de base : percevoir correctement les droits des auteurs… et défendre leurs droits. Si la SACD, au lieu de se comporter comme une vaste entreprise de redistribution (ponctionner les auteurs joués sans son aide comme toi et moi afin d’accorder une multitudes d’aide à des auteurs maison qui ne seront jamais joués devant un vrai public), mettait tous ses moyens à accomplir correctement sa mission de base, crois-moi, cela irait beaucoup mieux. Au lieu de cela, la SACD se plaint jour après jour du peu de rentabilité qu’il y a pour elle à faire rentrer les droits théâtre, jusqu’à envisager d’abandonner cette mission pour se réserver les seuls droits audiovisuels, qui eux rentrent tout seuls. Je suis scénariste télé aussi, et je n’accepte pas ce discours relevant d’une entreprise du CAC 40. Je m’arrête là pour l’instant, mon cher Éric. Nous appartenons tous les deux à une catégorie d’auteurs hélas ultra-minoritaires : ceux qui sont joués par des troupes simplement du fait que leurs textes ont su séduire ces troupes. Nous ne demandons aucun subside à la SACD. Nous lui demandons simplement de percevoir nos droits. Presque la moitié des miens échappent à la perception. Et dans l’affaire qui m’occupe, parce que ces droits ont été perçu par un escroc… dont la SACD, malgré son évidente responsabilité dans cette affaire, n’envisage même pas de sanctionner, par une exclusion par exemple ! Alors oui, Éric, je crois qu’à ce stade, je suis en droit de protester, sans pour autant passer pour un mauvais coucheur. Pardon si je m’emporte, mais trop c’est trop, et il ne faut pas que des auteurs indépendants comme toi se laissent avoir par cette fable d’une SACD sans moyens victime de râleurs professionnels. Pour terminer, tu me permettra de ne pas écrire ici le nom de la ou des personnes qui m’ont averti de cette escroquerie. Ni les noms de ceux qui savaient, et qui ne m’ont rien dit. Sache seulement, Éric, que si une telle histoire t’arrivait demain, ce qui est tout à fait possible, il t’en coûterait au bas mot 5000 euros d’avocats pour simplement être à nouveau crédité comme auteur de ton texte. Quant à faire payer à cet escroc l’amende qui lui a été infligé, c’est une autre histoire. Surtout, dans un tel cas, tu ne recevrais aucun soutien de la SACD (je ne parle même pas des EAT), et tout au contraire, tu devrais les contraindre par tous moyens à ta disposition de te communiquer les pièces pouvant t’aider à faire la preuve de ta bonne foi. À ce jour, je n’ai même pas encore reçu de réponse à ces demandes de documents… L’affaire est en cours, je ne peux pas t’en dire plus à ce sujet pour l’instant. Mais je commubiquerai là dessus en temps et en heure. Je suis un coriace, Éric. Et je suis bien entouré. Crois-moi , j’ai fait tout ce que je pouvais faire. Et je n’ai pas fini. Je ne demande rien pour moi-même en terme de soutien, même si je remercie tous ceux qui me soutiennent. Mais il me semble que tous les auteurs auraient le devoir de se saisir de cette affaire emblématique pour défendre leurs propres droits. Amicalement, Jean-Pierre Martinez

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Jeu 22 Sep 2011 - 18:35

Alors là, cent pour cent d'accord avec Jean-Pierre!

Il ne s'agit pas de "cracher dans la soupe" pour reprendre l'expression d'Eric, bien sûr qu'il existe aussi des délégué(e)s charmant(e)s et efficaces, je suis la première à le reconnaître.

Mais comme le souligne Jean-Pierre, la sacd n'est pas une association de bénévoles, elle est censée assurer un service contre monnaie sonnante et trébuchante, par conséquent: qu'elle l'assure!

Si elle fait correctement ce à quoi elle s'est engagée, moi, ça me va.

La sacd souligne effectivement "qu'elle ne peut pas agir en votre nom en cas de contrefaçon de vos droits" mais elle précise également que "la défense des droits de ses associés vis-à-vis de tous usagers fait partie intégrante de l'objet social de la sacd" (excusez du peu!) et que "le service juridique de la direction du spectacle vivant est donc à votre disposition pour vous accompagner dans toutes vos démarches"

Sur ce coup là, je comprends parfaitement la colère de Jean-Pierre et je la partage!

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  martinezjp le Jeu 22 Sep 2011 - 18:52

Oui, Isabelle, en effet, sur ce chapitre comme sur bien d'autres, la SACD a l'art de se dégager de toute responsabilité.
J'ai d'autres griefs dans cette affaire contre la SACD. S'agissant d'une affaire en cours, tu me permettras de ne pas développer...
Quoi qu'il en soit, j'estime que pour le moins, la SACD se devrait, l'affaire étant jugée, de prendre des sanctions
à l'encontre d'un contrefacteur aujourd'hui toujours membre de la SACD. Si la SACD affirme qu'il n'est pas dans son rôle
de poursuivre les contrefacteurs en justice, j'estime qu'il est de sa responsabilité de ne pas les conserver parmi ses membres.

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Eric Beauvillain le Jeu 22 Sep 2011 - 21:04

Ah ! Oui, mais non, mais attention, moi, je suis du côté de Jean-Pierre !!!

C'est juste que, comme souvent, quand on est devant la conclusion, qu'on n'a pas vu les épisodes précédents, on a parfois des flous qui empêchent de se faire une opinion...

Maintenant, c'est vrai que mon expérience est la suivante (parce que je suis un gentil naïf) : je n'ai jamais eu de réel problème (des anecdotes, bien sûr...). Les gens payent, la SACD me reverse, tout va bien - les gens ne payent pas, je ne le sais pas vraiment, donc tout va bien derrière mes œillères de naïveté...

Du coup, bien sûr, comme tout le monde, je me vois scandalisé de ce qui s'est passé sans comprendre (et pourtant, je cherche) comment quelqu'un peut en arriver à s'approprier la création d'un autre et découvre ce qui se passe ensuite (toujours en mode naïf, j'ai toujours imaginé, comme dans les séries, un bataillon d'avocat entrant à ma suite dans le tribunal dans un cas de plagiat et d'où nous ressortirions la tête haute après 43 minutes tant ces gens-là étaient efficaces...).

Tant que tout va bien, on ne sait pas que ça peut mal aller quand tout va mal...

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 110
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Sam 24 Sep 2011 - 15:10

Tant que tout va bien, on ne sait pas que ça peut mal aller quand tout va mal

C'est bô ce que tu dis Eric! Very Happy

Et j'adore quand tu nous joues "Eric au pays des Bisounours" Laughing

Même en étant très très naïf, et je sais de quoi je parle (je me demande si je ne te battrais pas à un concours de naïveté) cyclops , on sait tous plus ou moins que la justice est très très lente, et que, même quand on obtient gain de cause, il faut parfois attendre très très longtemps avant de toucher les dédommagements auxquels on a droit (quand on les touche!).

Une affaire de plagiat réglée en 43 minutes, mazette! Ce sont des séries de science-fiction que tu regardes??? Laughing

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Pascal Martin le Dim 25 Sep 2011 - 3:52

J'ai apporté mon soutien à Jean-Pierre pour l'aider à démontré qu'il était bien l'auteur des textes qui avaient été contrefaits. Bien entendu, s'il y avait d'autres actions à mener, je serai présent.

L'attitude de la SACD ne m'étonne guère. Quant aux EAT, ils veillent bien entendu jalousement sur l'attribution de leur subventions. Ils vivent des subsides publics (Ministère) et privés (SACD) bien plus que de la billetterie des représentations de leur textes et leurs éditeurs aussi d'ailleurs. Et comme ce sont les mêmes que l'on trouve dans les 2 organisations... que peut-on espérer ?

Personnellement j'ai quitté les EAT en 2008 quand cela m'est apparu de manière vraiment flagrante et surtout quand ils se sont fait financer par Google au travers de publicités apparaissant sur leur site Internet. Google, qui à cette époque avait été condamné aux États-Unis pour violation des droits des auteurs après avoir scanné et mis en ligne des ouvrages sans l'autorisation des auteurs.

Chacun comprendra aisément qu'il n'y ait pas d'empressement à bousculer un ordre établi où ceux qui bénéficient directement ou indirectement de l'argent collecté sont ceux-là même qui le collectent.


Dernière édition par Pascal Martin le Dim 25 Sep 2011 - 15:55, édité 1 fois

Pascal Martin

Messages : 244
Date d'inscription : 01/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Merci Pascal

Message  martinezjp le Dim 25 Sep 2011 - 9:36

Tu ne peux pas imaginer, Pascal, le bien que cela me fait de lire tes propos. Depuis trois mois maintenant, je suis engagé dans une bataille d'abord personnelle pour rétablir mes droits et mon honneur, ensuite, maintenant, dans un combat contre une institution théâtrale indigne, dont la maison mère est la SACD, elle-même dotée de nombreuses succursales entièrement à sa botte (dont les EAT). Dans ce combat, Pascal, à part mes amis proches (dont toutes les compagnies qui me jouent), je n'ai rencontré aucun soutien en dehors du tien. Seul dans ce combat, découvrant un peu plus chaque jour l'omerta qui règne dans ce monde du théâtre désormais entièrement sous contrôle, je t'avoue qu'il m'arrive de douter. Serai-je après tout un paranoïaque qui s'ignore ? Pourtant, les faits sont là : la SACD, qui m'a refusé son soutien lorsque je l'ai informée de cette affaire début juillet, n'a même pas répondu à ce jour, après le prononcé du référé en ma faveur, à la lettre recommandée de mon avocat lui demandant de fournir les éléments administratifs en sa possession destinés à évaluer le préjudice. Quant au EAT, ils se sont contentés de supprimer sur leur mur Facebook l'annonce du référé que j'y avais postée... Si je suis auteur de théâtre aujourd'hui, parmi les plus joués à la fois en amateur et en professionnel, je le dois uniquement au Proscenium (et à la Théâtrothèque). Et bien sûr à travers eux au fait que mes textes intéressent ceux qui font vivre le théâtre : les troupes et les compagnies. Je n'ai jamais reçu la moindre aide financière de cette institution théâtrale fonctionnarisée. Aujourd'hui, la SACD refuse de fournir les documents en sa possession liés à cette contrefaçon dont j'ai été victime, et qu'elle a d'une façon ou d'une autre facilitée par son incompétence. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour lui en demander raison par la voie judiciaire. J'ai maintenant compris que c'était la seule possible face à un monde théâtrale partagé entre la compromission intéressée et l'aveuglement coupable. Sache donc, Pascal, que ton message est important pour moi, et je t'en remercie.

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Eric Beauvillain le Lun 26 Sep 2011 - 10:10

Oheix Isabelle a écrit:
Tant que tout va bien, on ne sait pas que ça peut mal aller quand tout va mal

C'est bô ce que tu dis Eric! Very Happy

J'ai pas fait exprès... Laughing

Oheix Isabelle a écrit:Et j'adore quand tu nous joues "Eric au pays des Bisounours" Laughing

Même en étant très très naïf, et je sais de quoi je parle (je me demande si je ne te battrais pas à un concours de naïveté) cyclops , on sait tous plus ou moins que la justice est très très lente, et que, même quand on obtient gain de cause, il faut parfois attendre très très longtemps avant de toucher les dédommagements auxquels on a droit (quand on les touche!).

Une affaire de plagiat réglée en 43 minutes, mazette! Ce sont des séries de science-fiction que tu regardes??? Laughing

Eh ! Bien figure-toi, pour te répondre ainsi qu'à Pascal et Jean-Pierre que je peux être excessivement naïf - autant que je peux être chiant et pointilleux !!

S'il le fallait, Pascal et mon éditeur pourraient confirmer que je lis scrupuleusement toutes les lignes des contrats, que je pose des questions... L'un et l'autre ont même modifié au moins une fois pour chacun ces lignes pour que j'arrête de les ennuyer...

Pourtant, je suis très naïf.

De la SACD, je sais bien qu'il y a de bons comme de "mauvais" délégués. Je sais bien qu'ils ne perçoivent pas tous mes droits et que des troupes doivent me jouer sans le déclarer. Mais comme je n'ai pas le temps de faire la police, je m'en contente très bien pour le moment. Enfin, les seules fois où j'ai eu des questions à leur poser, je les ai toujours et ils répondent à toutes mes questions. Donc, de mon côté, tout va bien.

Du coup, oui, j'imagine très bien leurs avocats arriver au tribunal, toujours en paquet de 5 ou 6, sortir mon texte et celui du plagiaire pour montrer qu'ils sont identiques, donner la date de dépôt de chaque et hop, c'est torché - 43 minutes, c'est large !!! Il y a même le délibéré...

Donc, quand je lis tout ce qui est arrivé à Jean-Pierre, je tombe de haut - d'autant qu'on découvre tout après coup... Comme si on m'avait dit à l'époque que la Terre était ronde... N'étant pas obscurantiste, je suis tout disposé à le croire - même si je n'arrive encore pas à comprendre le mutisme de la Maison et sa non-réponse à un recommandé d'avocat...

Je découvre aussi un côté des EAT qui m'avait échappé... Je m'y suis inscrit pensant, toujours naïvement, que c'était bien que de nombreux auteurs se rejoignent pour que leurs voix, passés à l'entonnoir de ce rassemblement, n'en fassent plus qu'une qui puisse clamer haut et fort ce qu'on a à dire...

Je dois avouer ne m'y être intéressé que de loin - la preuve ? Je viens de découvrir avec la demande de renouvellement du CA que nous n'avions plus le même président qu'il y a six mois et que le président remplaçant été remplacé par une présidente... Je n'ai pas eu l'info... Paraît que des soucis de mails font que tout le monde ne les reçoit pas...

J'avoue aussi que, du coup, je viens de me demander ce que faisaient les EAT exactement mais je n'arrive pas à les joindre - voilà plus d'une semaine que je cherche en vain à savoir si je suis à jour de ma cotis' 2011...

Donc, j'apprends, j'apprends, pire qu'un Bisounours, comme un lapin de moins de 3 semaines qui débarque en ville...

Et je désillusionne de plus en plus...


Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 110
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  martinezjp le Lun 26 Sep 2011 - 10:28

Éric, tout le monde le droit de se tromper. Et il est vrai que la première occupation d'un auteur en se levant le matin (après y avoir pensé une partie de la nuit) devrait être de savoir quelle nouvelle pièce il va bien pouvoir écrire, ou comment il va s'en sortir pour terminer celle qu'il a commencée et pour laquelle (pour citer Isabelle) il n'arrive même pas à trouver un titre. Mais nous vivons aussi ou espérons vivre en partie de nos droits d'auteurs. Nous payons dix pour cent de ces droits pour que d'autres s'occupe de défendre nos droits pour nous. Chacun son métier. Nous ne demandons pas à la SACD d'écrire nes pièces à notre place (quoi qu'il semblerait que son projet soit de plus en plus de nous passer commande de nos oeuvres après avoir défini ce qu'elle estime que doivent être "les écriture contemporaines"...). Que la SACD s'occupe donc de faire ce pour quoi nous la payons. Pour ce qui est des EAT, ce n'est pas un syndicat. C'est une association filiale de la SACD, largement subventionnée par elle, et sous son entière dépendance. Cette association qu'on pourrait rebaptiser les Écrivains Assistés du Théâtre, a uniquement pour but de redistribuer les miettes que la SACD veut bien lui laisser en matière de subventions en cascades. Toute critique à l'égard de la SACD est donc immédiatement censurée. Un combar serait donc à mener pour transformer les EAT en un syndicat d'auteur de théâtre indépendant, pouvant réellement défendre les droits d'auteurs indépendants (cela devrait être un pléonasme), et non pas une association affiliée à la SACD et prétendant parler au nom de tous les auteurs, alors qu'elle en représente moins de 200 dont au moins la moitié sont plus que réservés quant à sa légitimité.

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Lun 26 Sep 2011 - 14:37

Ne t'inquiète pas Eric, je te comprends!

Même si je te taquine, je "désillusionne" aussi de plus en plus.

Contrairement à toi, je n'avais jamais, jusqu'ici, entendu parler des "EAT", c'est dire si je suis à côté de la plaque!

Ce que j'aime avant tout, c'est écrire et "rester dans ma bulle". Des sites comme Proscénium et Théâtrothèque m'ont permis (comme à beaucoup d'autres) de faire connaître mes textes.
Quand les premières troupes m'ont contactée pour me jouer, j'ai exécuté une superbe danse de la joie autour de la table cheers

Comme toi, je n'ai pas le courage de "faire la police", c'est mon mari qui s'y colle et qui contacte la SACD en cas de problème.

Sans son aide, je raisonnerais exactement comme toi.

C'est donc en partie grâce à lui que j'ai découvert au fur et à mesure les "dYsfonctionnements" (décidément, je ne m'en lasse pas!) de la SACD: Un correspondant qui te soutient mordicus qu'une représentation a été annulée alors que, manque de bol, tu étais dans la salle ce jour-là; des troupes qui te contactent en te signalant que, malgré leurs nombreuses relances, elles n'obtiennent aucune réponse de la SACD (eh oui, ça existe des troupes qui insistent pour payer l'auteur!); des correspondants débordés qui t'avouent qu'ils ont un an de retard sur leurs dossiers, etc....

J'ai découvert également en lisant les témoignages sur ce forum que les droits d'auteur n'étaient pas une évidence pour tout le monde.
Je partais du principe basique "tout travail mérite salaire", mais visiblement, certains estiment que les auteurs sont une "race à part" et ne méritent pas d'être traités comme le commun des mortels... confused

J'ai aussi eu l'occasion d'assister à des représentations d'oeuvres données par des lycéens dans le cadre scolaire, oeuvres non choisies par les enseignants, mais commandées, subventionnées et imposées (par qui? je n'ai pas trop compris...)
Et là, je me suis posée beaucoup de questions....Je sais que tous les goûts sont dans la nature, mais plus hermétiques que ces pièces, tu meurs! Même les élèves comédiens ne comprenaient pas la moitié de ce qu'ils disaient et se contentaient de débiter leur texte en suivant les indications du metteur en scène.

J'ai donc fini par me demander si certains auteurs, pas forcément les plus joués spontanément, ne bénéficiaient pas de quelques soutiens...

Au vu de toutes ces découvertes et de toutes ces questions que j'ai pu me poser, les témoignages de Jean-Pierre et de Pascal ne m'étonnent qu'à moitié....(ça ne m'empêche pas d'être "désillusionnée" un peu quand même)

Pour moi, Jean-Pierre est l'emblème de l'auteur indépendant qui ne doit son succès qu'à lui-même.
Des personnes comme Pascal, en créant ce site ont permis cette indépendance.

Il n'y a rien, à mon avis, de plus démocratique que ce fonctionnement: tes pièces plaisent, elles sont jouées, point final! Pas de passe-droit ni d'intermédiaire.

Cette liberté-là mérite d'être préservée.

Soutenir Jean-Pierre dans son combat me paraît être un bon moyen de défendre cette liberté.

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  martinezjp le Lun 26 Sep 2011 - 15:01

Je n'ai absolument rien à ajouter à ton témoignage, Isabelle. Auquel je souscris entièrement. Et cela me rassure un peu de voir que l'espèce d'auteur à la quelle j'appartiens n'est pas composée d'un seul specimen. Malheureusement, cette espèce n'est absolument pas représentée notamment à la SACD. Enfin, j'insiste à nouveau sur un point. Oui, bien sûr, tous les soutiens me réconfortent. Mais je tente de soulever à l'occasion de cette affaire un problème beaucoup plus général. À vous aussi de réfléchir aux moyens concrets et immédiats de faire prospérer ce débat. Afin que le théâtre redevienne d'abord un spectacle à partager. Vous seriez très surpris d'apprendre que parmi les membres (y compris dirigeants) des EAT et son excroissance BAT (le Billet des Auteurs de théâtre, qui est aux EAT ce que les EAT sont à la SACD) figurent bon nombre de prétendus auteurs n'ayant jamais eu une seule de leurs hypothétiques oeuvres représentée devant un public. Et ce sont ceux là-même qui prétendent définir ce que doit être le théâtre contemporain...

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Lun 26 Sep 2011 - 17:14

Ben...du haut de ma naïveté de lapin de 3 semaines (pour reprendre l'expression d'Eric), j'aurais tendance à dire qu'il n'y a pas 36 solutions: Soit faire entendre la voix des auteurs indépendants en se regroupant massivement pour peser de tout notre poids sur la SACD, et demander clairement à être représentés au sein de cet organisme, soit créer un organisme indépendant.

La SACD n'a pas de concurrence me semble-t-il? Et quand il y a non concurrence, il y a forcément des abus....

Je viens peut-être de dire une grosse bêtise... Embarassed

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  martinezjp le Lun 26 Sep 2011 - 18:13

Nous sommes déjà censés être représentés par la SACD... et même en être copropriétaire en tant que sociétaire.
La seule solution en effet serait de créer un véritable syndicat indépendant
(contrairement aux EAT qui ne sont qu'une association vivant des subventions de la SACD).
Cela mérite réflexion, mais il faudrait d'abord compter ses troupes...
Avec suffisamment d'auteurs en nombre et en poids.
Car le principe d'un syndicat, c'est de pouvoir peser...

martinezjp

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Oheix Isabelle le Lun 26 Sep 2011 - 19:33

Ben, moi je suis partante pour faire partie de la troupe....Par contre je ne suis pas sûre d'avoir beaucoup de poids, malgré le surnom dont m'a affublée Eric! Very Happy

Mais comment s'y prendre pour rameuter les auteurs et auteur(es) de bonne volonté?

Pascal, t'as une idée???

Et quand tu dis " suffisamment d'auteurs", tu penses à un minimum de combien?

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Martinez-Veisselier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum