Le Proscenium
Bonjour,

Bienvenue sur le forum du site Le Proscenium.
Pour pouvoir poster des messages dans le forum, vous devez vous identifier si vous avez déjà un compte ou en créer un.
Merci.

Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Aller en bas

Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Mar 7 Déc 2010 - 11:44

Juste parce que ça m'énerve, extrait d'un article de journal de par chez moi.

Citation du président d'une troupe amateur :

on ne fait "pas du Shakespeare mais du rigolo, du compréhensible pour tous" !!!

Allez, virez-moi ces vieux auteurs prise de tête qui utilisent plein de mots dans leur texte ; chassez hors d'ici les Bernard-Marie Koltès, Obaldia, Victor Haïm qui pourraient nous foutre les boules en faisant vivre des personnages et qui jouent avec le langage ; dégagez ceux qui pourraient faire réfléchir, être intéressant, pointer des évènements sociaux, émouvant, intelligent...

Amis auteurs, surtout, faites bien des choses rigolotes et compréhensibles, avec plein de mots simples mais tordants, avec du pipi, du caca et si possible, du pipi-caca mais en mettant du silence après pour que le public comprennent bien ce qu'on y dit...

A y est, je vais encore passer pour un râleur...

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Wilfrid Renaud le Ven 17 Déc 2010 - 20:52

Il devrait reprendre le"meilleur" d'Omar et Fred et leurs services après-vente.

C'est vraiment navarant d'avoir si peu d'estime pour le public. J'ai le même genre d'individus par chez moi.

Wilfrid.
avatar
Wilfrid Renaud

Messages : 110
Date d'inscription : 04/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Pascal Martin le Lun 20 Déc 2010 - 3:29

Personnellement, j'ai découvert le théâtre avec "Au théâtre ce soir" comme beaucoup de gens de ma génération. C'était du théâtre de pur divertissement sans autre ambition que de faire rire.
Ce qui est déjà louable comme objectif et ce qui est sans doute ce qu'il y a de plus difficile à faire.

Si on m'avait collé devant du Marguerite Duras ou du Strindberg d'entrée, je pense que j'aurais été dégouté du théâtre.

Je ne jette donc pas la pierre à ceux qui veulent faire du rigolo, c'est un bon début. Et parmi leurs spectateurs, il y en aura sans doute qui, un jour, auront la curiosité d'aller voir autre chose.

Quant à Shakespeare, il a aussi écrit du "rigolo" avec "Beaucoup de bruit pour rien"...

Pascal Martin

Messages : 244
Date d'inscription : 01/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Lun 20 Déc 2010 - 10:48

Je ne critique pas "Au théâtre ce soir" qui présentait souvent des comédies assez fines, aux réparties intelligente avec des comédiens qui avaient l'intelligence du texte.

Même si j'en ai ras le pompon, je comprends qu'on se monte un petit Feydeau de temps en temps...

Maintenant, que systématiquement, on monte "J'ai enfermé Mamie aux toilettes" ou des trucs de ce genre dont le degré de subtilité s'apparente à des blagues de CM2 parce que c'est marrant, faut pas pousser...

On ne doit bien sûr pas mettre tout le monde dans le même panier et j'ai vu des pièces légères excellement bien jouées - mais aussi, et c'est là que bof, des navets mal joués par le seul plaisir de se retrouver ensemble pour boire un coup avant de monter sur scène sans tirer comédien ou public vers le haut...

(et Shakespeare a en effet fait autant de comédie que de tragédie (Le songe d'une nuit d'été, c'est très bon pour peu que tu aies 20 comédiens...))

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Wilfrid Renaud le Lun 20 Déc 2010 - 12:29

Je rejoins Eric dans ce qu'il argumente.
avatar
Wilfrid Renaud

Messages : 110
Date d'inscription : 04/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

"rigolo or not rigolo"?, that is the question!

Message  Oheix Isabelle le Jeu 23 Déc 2010 - 4:29

Ben moi, je rejoindrais plutôt Pascal Martin....

Si on n'est pas littéraire dans l'âme et si on n'a pas eu la chance (comme moi) de tomber sur un super prof de français qui m'a fait aimer Molière, Musset, Shakespeare et les autres plutôt que de m'en dégouter, on peut avoir des à priori sur ce qu'on appelle "les grands auteurs", tout simplement parce qu'on les connaît mal, voire pas du tout.

Beaucoup les considèrent comme des "vieux trucs poussièreux et barbants" alors que la plupart de leurs oeuvres restent criantes d'actualité.

Quand on n'est pas sensibilisé à une certaine forme de théâtre, on risque fort d'y être herméthique,du moins au début, comme certains le sont vis à vis du jazz ou de la musique classique s'ils n'ont pas été habitués à en écouter.

Beaucoup de troupes amateures, peut-être plus encore dans les petites communes font du théâtre effectivement pour s'amuser et faire "rigoler" leur public, et alors, où est le mal? Ce ne sont pas des pros, pour eux ça reste un loisir.

Je n'apprécie pas plus qu'Eric les "pipi caca" et les grosses blagues biens grasses en dessous de la ceinture, les amants dans le placard etc...mais il y a peut-être moyen de trouver un juste milieu, de faire rire sans être vulgaire, de rester léger sans être pour autant inconsistant.

Et puis en leur montrant qu'une pièce peut-être drôle sans forcément sombrer dans l'artillerie lourde, les amener petit à petit à une autre forme de théâtre un peu plus exigeante.

En tous les cas, ce n'est sûrement pas en les incendiant et en les regardant de haut qu'on les fera changer d'avis. Se sentir méprisé ne pousse pas franchement au dialogue ni à l'ouverture d'esprit!!!

Je vais jouer mon schtroumpf grognon, mais je ne supporte pas cette forme d'élitisme qui consiste à décréter qu'il y a du bon et du mauvais théâtre, de la bonne et de la mauvaise musique, de la bonne et de la mauvaise littérature.

Quand j'étais élève au cours Simon, on nous faisait travailler autant du classique que du boulevard, du Obaldia, du Claudel, etc...Et j'ai appris, même si j'avais mes préférences à ne pas être sectaire.

Et je revendique le droit de lire selon mon humeur un Yourcenar ou un polar, d'aller voir un Pialat ou une comédie légère, d'écouter du Bach ou une chanson de variété à trois sous!!! scrogneugneu!!!

Alors, un peu de tolérance que diable, si certains ont envie de faire dans "le rigolo" laissons-les "rigoler" peinards, même si ce n'est pas de notre goût sans déclencher les hostilités et leur envoyer des scuds!

Bon, après ça, j'espère que vous ne regretterez pas Eric, de m'avoir conseillé de m'inscrire sur ce forum!!!

Si les "râleurs" se mettent à ne pas être d'accord, il va y avoir de l'animation! lol!

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Ven 24 Déc 2010 - 12:04

Oheix Isabelle a écrit:Bon, après ça, j'espère que vous ne regretterez pas Eric, de m'avoir conseillé de m'inscrire sur ce forum!!

Nous ne regrettons nullement, mam'zelle Isabelle (ou m'dame, je veux pas vexer...).
(on doit même pouvoir se tutoyer pour que cela ne fisse point par trop ampoulé Very Happy

Cela dit, on se rejoint complètement !

Je prône le juste milieu !!!

Si un Molière, un Feydeau, un Shakespeare de temps en temps, c'est bien, j'en ai rapidement ras la casquette aussi (et que dire d'un festival lycéen de trois jours avec comme thème "Les Ecritures Contemporaines" et où sur 15 spectacles, j'ai vu 5 Molière et 4 spectacles de fables de La Fontaine (à la louche, je me souviens plus des nombres exacts...)).

Cela dit, allez, pan sur les copains, j'ai vu plusieurs fois dans le coin de chez moi des pièces où la teneur de la pièce tenait souvent à ce genre de répliques :
- T'y arriveras jamais, t'es aussi doué qu'un hippopotame (rires)
- Toi, tais-toi, avec ta tête de singe qui a passé une nuit blanche (rires)

Aaaaaaaaaaaaaaah !!!!

Mais où sont les pièces d'au théâtre ce soir qui sont certes datées aujourd'hui, mais qui avait de l'intelligence dans le sujet et de la finesse dans les répliques qui mouchaient à quasi chaque phrases sans tomber dans la facilité de la cour de primaire !!!!!!!!!!!!!!!!!???????????

Donc, oui, vive le juste milieu, soyons drôles ET profonds, boulevardier ET social !!!

Oheix Isabelle a écrit:je ne supporte pas cette forme d'élitisme qui consiste à décréter qu'il y a du bon et du mauvais théâtre,

On est d'accord (même s'il y a du bon et du mauvais théâtre...).

Cela dit, j'aime beaucoup tes exemples : tu as bien le droit de varier les genres selon ton humeur (ce que je fais aussi mais Clavier, au bout d'un moment, ça va bien...) mais il semble que tu donnes plus facilement les exemples d'un côté que de l'autre :O)
(l'autre côté aurait-il trop de qualité ?)

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Wilfrid Renaud le Sam 25 Déc 2010 - 13:45

Je me re-glisse dans la conversation.
je rejoins Eric sur le sujet. Par chez moi, j'ai eu droit à un "le public vient au théâtre pour rire"....oui. Mais c'est quand même sous estimer le public.
Comment savoir si les enfants aiment autre chose que les frites si on ne leur donne que cela à manger ? Et des congelés en plus.
Que ce soit des comédies, comédies dramatiques ou des drames, le public appréciera si les troupes y mettent de la passion.
Les auteurs aussi peuvent également faire un effort en écrivant autre chose que des comédies aux répliques faciles et navrantes comme celles qu'Eric a cité un peu plus haut. Sinon dans quelques années, on en viendra à jouer "le meilleur du SAV des émissions" d'Omar et Fred....ouais on va bien se marrer au théâtre ce soir. Crying or Very sad
avatar
Wilfrid Renaud

Messages : 110
Date d'inscription : 04/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Pascal Martin le Dim 26 Déc 2010 - 15:28

Pour revenir à ce que disais Eric au début de la discussion :

Citation du président d'une troupe amateur :
on ne fait "pas du Shakespeare mais du rigolo, du compréhensible pour tous" !!!

Le problème vient aussi des difficultés des troupes amateurs à trouver les textes qui sont entre le théâtre classique et le "boulevard épais".
C'était aussi l'un des objectifs du site leproscenium.com, permettre la rencontre des troupes qui veulent découvrir des textes contemporains qui ne soient pas les vaudevilles lourdingues aux situations éternellement répétées, aux personnages stéréotypés, aux ressorts dramatiques usés, aux calembours éculés (je déteste les calembours).

Donc quand vous entendez un troupe dire "pas du Shakespeare mais du rigolo", encouragez-les à consulter le site leproscenium. Il y a plus de 2000 comédies.
Comme quoi, les auteurs préfèrent aussi écrire des comédies (2 tiers des textes et encore sans compter les sketches).
Alors ne jetons pas la pierre aux troupes à propos du "rigolo"... à moins que ce soit le syndrome de la poule et de l'œuf...


Pascal Martin

Messages : 244
Date d'inscription : 01/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Oheix Isabelle le Lun 27 Déc 2010 - 1:10

Mais pourquoi toujours opposer le "comique" au "dramatique" Question alors qu'ils se complètent...

Pour les uns "le comique" est forcément lourd et le "dramatique" forcément de qualité.
Il existe aussi du "dramatique" bien lourd (attention, sortez vos mouchoirs: séquence émotion) et du comique fin et léger.

Pour les autres, "le comique" est forcément distrayant et "le dramatique" ennuyeux.
Certaines formes de comique ne me font pas rire du tout et je m'y ennuie ferme! (bon exemple Omar et Fred, j'ai aussi un peu de mal avec Clavier!!!, après, chacun ses goûts), alors que certaines oeuvres dramatiques me captivent totalement.

Il ne s'agit pas de sous-estimer le public en ne lui proposant que des blagues bien vulgaires et bien grasses, mais d'amener des personnes habituées à venir voir du "pipi-caca" (comme dit Eric)vers autre chose...en douceur et progressivement.

Votre exemple des frites, Wilfrid, est super!
Prenez un gamin qui ne mange que des frites depuis des années et collez-lui brusquement sous le nez un plat d'épinards ou de carottes, vous allez voir la tête qu'il va faire!

La meilleure solution pour lui faire enfin apprécier les légumes serait peut-être de continuer à lui donner des frites en dose moins importante et d' y ajouter petit à petit les épinards et les carottes en augmentant peu à peu les quantités.

Quand j'ai débarqué dans un petit village alors que je venais de passer + de 15 ans dans la capitale où je cotoyais les "théâtreux", j'ai été positivement atterrée en assistant à certains spectacles. Et, à l'époque j'avais un avis bien plus tranché sur la question. Mais, en discutant avec les gens et en apprenant à les connaître, j'ai mis de l'eau dans mon vin.

Personnellement, je rêve que l'on puisse alterner les genres: de la comédie, du classique, du dramatique, de l'absurde...

Mais soyons réalistes, ça ne marche pas comme ça, du moins pas du jour au lendemain, il faut être patient.

Une des écoles avait fait venir une troupe qui présentait une pièce un petit peu "pointue", tout le monde pouvait y assister et en plus, c'était gratuit! Moi, j'ai adoré, mais résultat des courses: il y avait deux pelés trois tondus dans la salle!!!

Je ne dis pas que dans les petites communes, les gens n'aiment pas le théâtre, ceux qui l'apprécient sous toutes ses formes, se déplaceront d'eux mêmes pour aller voir un spectacle de leur choix dans la grande ville la plus proche, les autres se borneront à venir voir une fois par an la troupe locale, parce que leurs copains sont sur scène, parce que c'est à côté, etc...

Et puis parfois, ils se retrouvent, les amateurs de théâtre et les autres, dans la petite salle de la commune, et ils passent un bon moment tous ensemble, et c'est drôlement sympa, et voilà!

Par pitié, n'opposons plus les pièces légères et les pièces sérieuses, les auteurs qui ont envie de rester dans le divertissement, (on peut dire des choses sérieuses avec le sourire) ceux qui recherchent plus de profondeur, et ceux qui s'essaient aux deux.

Vive la diversité! cheers

Je vous rejoins sur un point: comme j'aime la diversité, je trouve dommage de ne pas proposer plus souvent d'autres formes de théâtre que la comédie pure, mais pour cela, il faut que tous les membres d'une troupe soient d'accord et aient envie de tenter l'aventure avec vous ...

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Petit message à Wilfrid Renaud...

Message  Oheix Isabelle le Lun 27 Déc 2010 - 16:30

Ces échanges entre "auteurs" m'ont donné encore plus l'envie de lire les textes de mes "collègues".
Du coup, je me suis permise de télécharger votre pièce "Viviane et Claire", Wilfrid, et je l'ai lue d'une traite: elle est superbe et j'adorerais la monter!

Ensuite, j'ai essayé de voir le côté "pratique" des choses et la faisabilité d'un tel projet dans le cadre d'une troupe d'amateurs...

Il faut disposer des éclairages nécessaires et d'un bénévole qui sait les manier, pour que le public s'y retrouve dans les flashbacks, avoir sous le coude des comédiens qui "assurent" (et surtout avoir le temps de leur faire travailler les rôles en profondeur) avec une interprétation toute en nuances afin de ne pas tomber dans le piège du "pathos", car il y a un mélange de tristesse de sourires et une dimension fantastique à doser justement.

Bref, un gros travail à faire en amont pour ne pas dénaturer votre pièce et un minimum de moyens techniques à avoir.

Or, certaines troupes ne disposent pas toujours de tout le matériel nécessaire et font "avec les moyens du bord et le système D", il s'y rajoute souvent des problèmes de salle, où répéter, pas toujours une vraie salle de spectacle avec lumières et sono à disposition, etc...

Et aussi, problème de temps....quelques mois pour monter un spectacle avec des personnes qui travaillent à côté et ont peu de temps à consacrer aux répétitions se révèle très frustrant, c'est un peu une course contre la montre....

Je sais que rien n'est impossible, quand on veut, on peut, il faut se donner les moyens de...etc...

Toujours est-il que certaines troupes, tout en appréciant beaucoup une pièce peuvent avoir peur de manquer de temps et des moyens nécessaires pour la monter et se retourner sur une autre peut-être plus simple à mettre en place...(et là je ne parle absolument pas des boulevards bien gras!)

Je n'affirme rien là, je découvre juste tout ça, et du coup, je me posais simplement la question...

Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Lun 27 Déc 2010 - 21:53

Pascal Martin a écrit:Comme quoi, les auteurs préfèrent aussi écrire des comédies (2 tiers des textes et encore sans compter les sketches).
Alors ne jetons pas la pierre aux troupes à propos du "rigolo"... à moins que ce soit le syndrome de la poule et de l'œuf...

Bah oui, mais j'en ai fait l'expérience : une pièce rigolote, moult téléchargements et représentations...
Une pièce noire que j'aime beaucoup, pouet.

Moralité, les pièces noires ne sont pas la cible de ceux qui cherchent sur le proscenium...

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Lun 27 Déc 2010 - 21:58

Oheix Isabelle a écrit:Mais pourquoi toujours opposer le "comique" au "dramatique" Question alors qu'ils se complètent...

Ben oui.
J'essaye de plus en plus de mêler les deux dans une même pièce, comme ça, il y a de tout :O)

Mais force est de constater que seuls trois pelés viennent voir une pièce pointue et qu'il ne faut pas se voiler la face : on est dans un cercle vicieux...

Les troupes pensent qu'il faut pipi-cacater pour attirer le gars rural et vont jouer ce genre de pièce, etc. Quelques unes vont tenter d'alterner (et ça marche, je l'ai vu dans le Jura !)... Comme les gens, souvent, ne viennent pas voir la pièce mais le comédien qu'ils connaissent, ça roule tout seul ! Sauf que les troupes ne le savent pas...

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Lun 27 Déc 2010 - 22:00

Oheix Isabelle a écrit:Ensuite, j'ai essayé de voir le côté "pratique" des choses et la faisabilité d'un tel projet dans le cadre d'une troupe d'amateurs...

Et encore, pas besoin dans celle-là d'ajouter un alligator et une fosse septique qui se vide !!!

(joke, je sors...)

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Wilfrid Renaud le Mar 28 Déc 2010 - 11:49

Merci isabelle pour le petit mot à propos de Viviane et Claire.
Pour infos cette pièce a été jouée par deux troupes amateurs qui avaient l'habitude de jouer des comédies. Et le public qui est venu voir a semble-t-il, d'après les réactions transmises, apprécier. Comme quoi...Mais elles ont été montées en Suisse et au Québec.
Je ne sais pas si je me trompe mais en France les troupes amateurs sont assez "frileuses" vis à vis des expériences et des textes nouveaux. On en revient donc au sujet du départ.

Depuis peu j'essaye aussi d'alterner la comédie et le drame ou l'intimiste selon le cas. (Mona lisa ne sourit jamais). Reste à savoir si les comités de lecture adhéreront. J'ai un peu peur des commentaires style : "C'est parfois drôle mais pas tout le temps alors que "Mamie est enfermée dans les toilettes" oui qu'est-ce qu'on rigole !

C'est pas grave, faut paraît-il être reconnu et joué à l'étranger avant de passer dans notre propre pays ! Very Happy

A Eric, il n'y a pas de fosse spetique dans la pièce que tu as lu. Méchant, vas !
avatar
Wilfrid Renaud

Messages : 110
Date d'inscription : 04/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Oheix Isabelle le Mar 28 Déc 2010 - 16:20

Eh oui, c'est bien le problème, le fameux "comité de lecture"!....ça passe ou ça casse....

On a beau être soi-même convaincue, il faut batailler pour convaincre les autres, et parfois, c'est mission impossible!

Déjà commencer par convaincre les troupes de venir faire un tour sur Proscénium afin d'y découvrir de nouveaux auteurs, c'est un bon début...
Ensuite, leur suggérer de ne pas lire exclusivement que les comédies, c'est l'étape suivante.

Et, de fil en aiguille, pourquoi pas? changer un jour de registre....en alternant, car personnellement, j'aime aussi beaucoup la comédie (mais pas mamie enfermée dans les toilettes)

Encore une fois, dans une troupe d'amateurs, la décision se prend à la majorité, et c'est normal, on peut tenter d'orienter leur choix mais on ne peut rien imposer. Ils sont là aussi pour se faire plaisir, alors si la majorité d'entre eux préfère jouer exclusivement des comédies, on peut quelquefois le regretter Sad sans pour autant leur en vouloir.

Le bon compromis en attendant que les mentalités et les envies évoluent, étant de choisir des comédies différentes de "mamie enfermée dans les toilettes" et c'est ce que propose (entre autres) le site Proscénium.
Gloire à toi Pascal ! (je fais ma fayote là!...)

Et, je crois que vous avez raison sur la "frilosité" de certaines troupes en France, peut-être plus encore dans les petites communes. Cette frilosité est dûe à un mélange de plein de choses: peur du changement, et peur surtout de perdre son public habituel, car, au niveau des comédiens, je suis certaine que beaucoup aimeraient interpréter des rôles plus profonds. Franchement, je crois que c'est en train d'évoluer.

Encore une fois l'idéal pour le public comme pour les comédiens et le metteur en scène, c'est d'alterner.
La comédie n'est pas du "sous-théâtre" quand elle est de qualité, et, pour le comédien, c'est aussi grisant de faire rire que de faire pleurer.(et vice versa)

Ne craignez pas les commentaires, il y en aura toujours, des bons comme des mauvais, et ne vous obligez pas à écrire des comédies si vous n'en éprouvez pas le besoin.
Les troupes qui ont pris le risque de changer de registre en choisissant vos pièces n'ont visiblement pas eu l'air de le regretter, c'est le principal. Après, le bouche à oreille devrait fonctionner.
Je crois qu'il faut écrire ce que l'on a envie d'écrire et ce pourquoi on est fait.

Par exemple, moi, j'ai beaucoup de mal à rester sérieuse trop longtemps, si je commence à partir sur un sujet sensible, hop! un moment donné, je m'en tire avec une pirouette, par pudeur ou par peur de tomber dans le pathos, je ne sais pas....Chacun ses forces, ses faiblesses, ses limites....

Houlà! je sens que je suis encore partie pour m'étaler là...Si certains ont l'angoisse de la page blanche, moi j'aurais plutôt l'angoisse de ne pas savoir m'arrêter!!!

Bref, en résumé, faisons évoluer les mentalités, chacun à notre petit niveau, incitons les troupes que nous cotoyons à lire le plus de pièces et d'auteurs possible, et encourageons-les à prendre des risques.

Vive le spectacle vivant!

Petit détail amusant que je viens de découvrir: la troupe Suisse (le gros oiseau qui ne vole pas!) qui a joué "Viviane et Claire" a joué 2 mois plus tard une de mes pièces. Donc, restons optimistes, il y en a qui aiment varier!!! Very Happy


Oheix Isabelle

Messages : 77
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Mar 28 Déc 2010 - 23:29

Wilfrid Renaud a écrit:A Eric, il n'y a pas de fosse spetique dans la pièce que tu as lu. Méchant, vas !

Ben comment tu veux faire les égouts, sinon ???
Faut du réalisme !

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Wilfrid Renaud le Lun 10 Jan 2011 - 23:13

J'ai vu une pièce ce week-end dont je tairais le nom et l'auteur parce qu'il a été édité chez Tares et Comédies et quil est venu à la première.

Franchement, en toute honnêteté, je ne comprends pas pourquoi ce texte a été retenu par le comité de lecture, tant le niveau de pauvreté des répliques rejoint souvent les dites blagues de CM2 dénoncées par Eric ( Il y a un hypnotiseur qui se nomme "Jean Dort"...)
Ah zut, j'ai donné un indice. Embarassed

Ajouter à cela, un manque de rythme de la part des comédiens et un manque d'idées dans la mise en scène et ça vous donnera un aperçu de l'excellente soirée que j'ai passé. J'avais une invitation mais la place pour les moins chanceux était de 9 euros.

A l'entracte, j'ai quand même entendu un " c'est marrant quand même...faut pas être difficile.

A la fin, l'auteur invité sur scène a eu droit à la question :"Qu'avez vous pensé de la pièce ?"
Son embarras et la phrase bateau mais courte qui a suivi a été le moment le plus drôle du spectacle. What a Face

Je sais j'suis méchant mais on ne m'y reprendra plus...invité ou pas. Et ca été édité ça ?
avatar
Wilfrid Renaud

Messages : 110
Date d'inscription : 04/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Mar 11 Jan 2011 - 9:47

Wilfrid Renaud a écrit: ( Il y a un hypnotiseur qui se nomme "Jean Dort"...)
Ah zut, j'ai donné un indice. Embarassed

Ben pour l'auteur, c'est sûrement un indice... Mais la pièce n'est pas facile à trouver sur le net quand tu n'as que ça !!
(je sais, j'ai essayé...)

Wilfrid Renaud a écrit: Et ca été édité ça ?

Le problème, sauf si ça a changé (et je doute que ça ait changé mais je ne sais pas), c'est qu'Art et Comédies a deux niveaux d'édition... Le premier est un boulot d'éditeur ; le second est une "aide" à l'édition à compte d'auteur...

Je pense que ce n'est pas présenté comme ça mais un auteur de leur catalogue me l'avait dit : il trouve ta pièce bien, ils proposent de l'éditer moyennant une somme de 2000 euros, disons, je ne sais plus exactement mais un truc comme ça.
(après, là où je considère qu'on tombe dans l'arnaque, c'est qu'ils te prennent un pourcentage sur les droits d'auteur quand la pièce est jouée et je ne sais plus s'ils te reversent des droits quand le bouquin est vendu mais je crois que non - bref)

Tout ça pour en arriver au fait que si tu payes, tu peux faire éditer ce que tu veux chez Art et Comédies qui, puisque tu as avancé l'argent, n'est déjà pas déficitaire et peut se permettre d'éditer n'importe quoi (vu le tarif prohibitifs de leurs photocopies ouvrages qui ne prennent pas de place, ils doivent pouvoir stocker de l'invendu sans problème...

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Eric Beauvillain le Mar 11 Jan 2011 - 9:47

)
(j'avais oublié de fermer la parenthèse, ça me gênait...)

Eric Beauvillain

Messages : 400
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 111
Localisation : Un petit village entre la Marne, l'Aube et la Seine et Marne

http://amatheus.chez-alice.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Wilfrid Renaud le Mar 11 Jan 2011 - 22:07

D'accord....
Et dire que ma troupe pioche dans cette maison d'édition lors des redoutables comités de lecture.je leur en toucherais deux mots à l'occasion.
En gros si tu as suffisamment d'argentà dépenser, tu peux faire éditer n'importe quelle merde. Et moi qui croyait que le théâtre était un art noble.
Rolling Eyes
avatar
Wilfrid Renaud

Messages : 110
Date d'inscription : 04/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Usez le cerveau disponible tant qu'il en reste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum